Accueil
  Nouveautés
 Loi de Murphy
 Le huard est un
 plongeon
   Youtube / message
  Lois de l'écologie
   français - anglais
   message
              
Secrets de famille
Chimie à Montréal
Maison LaFontaine
              
CO2                  
  Oiseaux
Jeune Hélène

MEMINI
 Ken Dryden

 PHILO ANTI-SILOS
  de Mario Bunge
   Youtube / messages
VIDÉOS
    1812
  Astro
  Champlain:
    français  /  anglais
  Enrico Quilico
se déshabille et se rhabille
   
   
   
   

                                       

  LA FONDATION EN FAVEUR DE LA SOCIÉTÉ ET DE L'ENVIRONNEMENT

Fondée en 1995

 
 

Selon l’UNESCO, 2011 est l’Année Internationale de la Chimie.

Profitons de l’occasion pour souligner qu’à Montréal eurent lieu deux événements majeurs de l’histoire de la chimie :

 

1)       le Protocole de Montréal pour protéger la couche d’ozone contre l’action des CFC a été formulé le 16 sept.1987, dans les locaux de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) au 1000 ouest, rue Sherbrooke;

2)       à l’Université McGill, Ernest Rutherford et son équipe ont, de 1899 à 1907, étudié la transmutation des produits radioactifs, ce qui a valu à Rutherford le Nobel de Chimie en 1908.

 

Deux femmes remarquables ont joué un rôle important dont il convient de se rappeler :

1)       Susan Solomon, chimiste née à Chicago en 1956 et travaillant à Boulder au Colorado, a dirigé l’équipe qui a fait la cueillette et l’analyse d’échantillons en Antarctique en 1986 et 1987, apportant la preuve de la dissociation des CFC en produits chlorés attaquant la couche d’ozone;

2)       Harriet Brooks Pitcher, née à Exeter en Ontario en 1876, termina sa maîtrise en électro-magnétisme à McGill en 1901 et fit partie de l’équipe Rutherford  pendant 6 ans. Par la suite, elle a travaillé avec Marie Curie. Après son mariage elle est devenue femme au foyer. Elle est morte à Montréal en 1933.